L’ostéopathie musculo-squelettique

L’ostéopathie musculo-squelettique concerne les articulations, les ligaments et les muscles ; en d’autres termes la structure mécanique du corps. C’est la raison pour laquelle elle s’appelle également ostéopathie structurelle.

Cette approche musculo-squelettique est très importante car c’est la structure mécanique qui permet à l’homme de se mouvoir et d’effectuer tous les gestes du quotidien.

Ostéopathie musculo-squelettique

Si une partie de cette immense structure se trouve être défaillante, elle peut être à l’origine à court ou à long terme de douleurs plus ou moins distantes de celle-ci. Par exemple, suite à une entorse de la cheville, des douleurs peuvent apparaître au niveau du bassin quelque temps après. C’est pourquoi l’ostéopathe utilise cette approche structurelle et s’assure de la bonne mobilité et intégrité de toute la structure.

Celle-ci se retrouve en dysfonction soit par une cause directe (traumatisme, accident, chute), soit par un autre processus (constipation, anxiété, trouble postural). C’est pour cette raison que l’ostéopathe allie très souvent différentes approches et technicités lors d’une prise en charge.

L’ostéopathie musculo-squelettique est mise en pratique par l’ostéopathe via différents types de technicités (articulaire, musculaire en correction directe ou indirecte).

Ostéopathie musculo-squelettique

Les motifs de consultation

L’ostéopathe utilise l’ostéopathie structurelle lors de nombreux motifs de consultation comme par exemple :

  • Cervicalgies – dorsalgies – lombalgies
  • Douleurs de l’appareil locomoteur
  • Séquelles de fracture – luxation – entorse
  • Séquelles de chirurgie
  • Douleurs pré et post partum
  • Tendinites
  • Séquelles d’accident de la voie publique (AVP)